www.portail-digoin.com

Nous sommes le 17-08-2017 et il est 11:40

  • RECHERCHER
  • Vous recherchez un commerce, un service, un restaurant .....

Retrouvez toutes les informations sur la ville de Digoin. l'histoire de la ville, et quelques informations sur la population, la localisation géographique, ...
Guide des restaurants de la ville de Digoin
Guide des hébergements de la ville de Digoin
Guide ventes directes producteurs de la ville de Digoin
Guide des services et numeros utiles de la ville de Digoin
Guide des artisans de la ville de Digoin
Guide des associations de la ville de Digoin
Guide des services et numeros utiles de la ville de Digoin
      Portail Digoin --> informations sur la ville de Digoin --> Histoire de la ville de Digoin

Histoire de la ville de Digoin

Sur cetta page vous retrouvez quelques informations sur la ville de Histoire de la ville de Digoin

La découverte de silex dits en feuilles de laurier - de type solutréen - à Volgu, de vestiges gallo-romains et mérovingiens témoignent d'une implantation relativement ancienne. Le lieu a porté les noms latins de Denegontium puis de Digonium.

Pendant plusieurs siècles, l'activité de la ville se déroula aux alentours de la grève sur laquelle était aménagée un port pour la Loire. De ce port étaient exportés vers le val de Loire et Paris les vins du Mâconnais et du Chalonnais ainsi que des bois du Morvan et de la pierre de taille.


À la fin du XVIIIe siècle, les États de Bourgogne procèdent au percement du canal du Charolais (aujourd'hui canal du Centre) qui relie la Saône à la Loire. Ce canal devient navigable à partir de 1793 et intensifie la batellerie ligérienne.


Mais la création des canaux de Roanne à Digoin et Latéral à la Loire (1838 tous deux) nuit petit à petit à la navigation sur la Loire qui décline tout au long de la deuxième moitié du XIXe siècle. Un pont-canal en pierre de taille, long de 243 mètres (onze arches) permet au canal latéral à la Loire de franchir cette dernière afin d'aller se connecter 4 kilomètres plus loin, au canal du Centre au lieu-dit "le Paradis" (cette jonction sera déplacée au port Campionnet par la suite). À la fin du Second Empire, la rigole navigable de l'Arroux est ouverte ; elle porte, grâce à un pont-canal métallique, les eaux de l'Arroux pour alimenter le canal Latéral.


Point de convergence important du réseau routier (sur la route Suisse-Atlantique, avec les routes de Roanne, Nevers, Autun, le Bourbonnais et le Morvan), depuis 1869 sur la voie ferrée Paray-le-Monial - Moulins, Digoin a connu une diversification de ses activités économiques avec l'installation de la Faïencerie de Sarreguemines (1876), des Grès et Poteries (1875) et de l'usine Allia (1927).

Dans les années 1960 et l'après guerre Digoin et ses usines ont fait appels à beaucoup de main d'œuvre étrangère de toutes origines (Espagnols, Portugais, Italiens, Marocains, Turcs, Tunisiens et d'autres). La Brierette, quartier de Digoin a accueilli l'immigration des années 1960. Beaucoup de personnes s'installèrent alors dans le bidonville du Tonkin (entre la gare actuelle et la rue Francis de Pressencé). Ensuite, avec la création des cités de la Faïencerie et de la C.E.C (Allia de nos jours) la situation de ces personnes s'est améliorée. De nombreux immigrés dans les années 1970-1980 sont partis pour de plus grandes villes comme Roanne, Lyon et la région parisienne. Beaucoup d'immigrants espagnols seraient repartis en Espagne. Digoin demeure une ville cosmopolite avec une culture "melting pot".



De nos jours Digoin perd la majorité de ses jeunes qui, pour trouver du travail, doivent quitter la région vers de plus grandes agglomérations. Depuis moins de 30 ans, la commune a perdu le tiers de ses habitants de 12 000 dans les années 1980 à 8 000 en 2010.

Digoin



Idées Sorties Digoin

Petites annonces Digoin

Voitures Occasions Digoin

Immobilier Digoin - Vente et location

galerie photos  Digoin

Idees cadeaux Digoin

programme cinema Digoin